Le Paris du sans voiture

Le Paris du sans voiture

Avez-vous participé à la journée annuelle « Paris sans voiture », le 1er octobre 2017 ? C’était une occasion en or pour faire 20 tours de vélo sur le rond-point de l’Étoile ou de traverser les Champs Élysées à pied 🙂
Il est juste dommage que le périphérique parisien n’ait pu servir de piste de roller 😐 SAUF SI …

 

Imaginons qu’en 2030,
le périphérique laisse place à un parc urbain

 

Impossible vous dites ? Je suis certaine que vous pensiez la même chose lorsque la mairie de Paris a annoncé rendre les berges des quais de Seine piétonniers.

Anne Hidalgo l’a dit « Un jour, le périphérique ne sera plus une autoroute ».
Après tout, Séoul a réalisé un projet identique et a réussi son pari. Alors pourquoi pas nous ?

L’idée est de partir de l’édifice actuel du périphérique pour créer un vaste parc habité. Au programme, 50 000 logements et 45 hectares de jardin pourraient entourer la capitale et s’insérer pleinement dans le projet du Grand Paris.

Il faut savoir que Paris ne dispose que de 5,8 m² d’espaces verts par habitant intra-muros et 14,5 m² en comptant les bois de Vincennes et de Boulogne. Après tout, un peu plus d’espaces verts ne nous feront pas de mal 🌳

Pour les conducteurs inquiets, sachez que l’autoroute A6 pourrait prendre le relais et remplacer le périphérique 😊

 

Ce n’est pas tout !

 

La mairie de Paris prévoit de mettre en place 1 400 kilomètres de pistes cyclables d’ici fin 2020 (contre 700 actuellement). De nouveaux systèmes se mettent en place pour « louer » des vélos électriques ou non 🚲

Pour les moins sportifs, l’évolution des transports en commun (Métro, Bus, Tramway, …) sont aussi d’actualité. Le projet du Grand Paris avance, 4 nouvelles lignes de métro sont déjà en train de voir le jour (15, 16, 17 et 18).

Si vous avez le mal de terre, vous pourrez peut-être, dans un futur proche,  prendre des taxis volants pour vous balader sur la seine. Les Seabubbles peuvent transporter 4 passagers et un chauffeur, ils sont électriques et peuvent se soulever à 50 cm au-dessus de l’eau. L’objectif, avec ce projet français, est de désengorger les villes et de créer un moyen de transport écologique, 100% électrique.

Et le plus important, Île-de-France mobilité souhaite encourager les automobilistes à covoiturer sur leurs trajets quotidiens. Au programme, des places de parking gratuites pour les covoitureurs dans les parcs relais, 2€ offerts par trajets aux conducteurs pendant 3 mois à partir du 1er octobre, mais aussi l’intégration de Citygoo dans Vianavigo, ce qui permet d’ouvrir encore un peu plus vers le covoiturage urbain

 

Pourquoi ?

 

Pour notre planète, notre santé, et bien d’autres raisons. Ces dernières années, nous avons atteint des pics de pollution record, il est donc temps d’agir 😀

 

Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *